Lorsque notre équipe du département de projets procède à une évaluation d’économie de consommation énergétique, elle juge nécessaire de calculer, les effets croisés du système d’éclairage, soit une étude énergétique pour obtenir un aperçu véridique des économies annuelles d’une conversion d’éclairage. Mais de quels éléments tient-on compte lorsqu’on calcule ces effets croisés de l’éclairage?

Une multitude d’effets croisés

Les effets croisés varient en fonction d’une multitude de facteurs : l’isolation du bâtiment, son emplacement géographique et le mode de ventilation, la hauteur des plafonds et la récupération de chaleur, ainsi que la vocation du bâtiment et le combustible utilisé.

Un exemple de la prise en compte des effets croisés du choix des luminaires dans un bâtiment municipal est celui d’un aréna. En effet, un aréna consomme beaucoup d’énergie pour refroidir la glace, alors que le système d’éclairage dégage de la chaleur qu’on doit justement contrebalancer par l’usage d’un système de réfrigération. En utilisant un système d’éclairage efficace, la municipalité économisera non seulement des coûts d’exploitation du système d’éclairage lui-même, mais elle réduira également la consommation énergétique liée à la réfrigération puisque les compresseurs travailleront moins vigoureusement pour maintenir la température requise à l’intérieur.

Les impacts des effets croisés

Pour connaître les économies engendrées par la conversion de l’éclairage, il ne suffit pas uniquement de calculer la différence entre la puissance avant et après l’installation des nouveaux luminaires; les économies réelles sont souvent beaucoup moins élevées que ce chiffre laisserait croire. En effet, les systèmes d’éclairage génèrent de la chaleur, ce qui contribue au chauffage l’hiver, mais cette chaleur nuit à la climatisation l’été. C’est ce que nous appelons les effets croisés et ceux-ci doivent être pris en compte dans le calcul des économies. Par exemple, un projet d’efficacité énergétique sur le plan de l’éclairage entraînera une diminution de la chaleur dégagée par les lampes. Ceci se traduira par une hausse des besoins de chauffage en hiver et une réduction des besoins de climatisation en été.

Pour bien comprendre l’impact des effets croisés sur la modernisation d’un système d’éclairage, il est important de faire appel à des professionnels qui pourront effectuer une évaluation, une analyse rigoureuse, et même des simulations du changement. Il est crucial de bien définir les besoins en éclairage dès le départ afin de planifier une modernisation efficace.

Outils de planification

Hydro Québec a mis sur pied un programme de soutien aux projets d’efficacité énergétique qui tient compte des effets croisés dans l’univers de l’éclairage. Pour en savoir plus sur ce programme, veuillez consulter la page Effets croisés en éclairage sur le site web d’Hydro Québec.

Chez STANDARD, nous avons une équipe dédiée au calcul des économies d’énergie sur les projets de conversion d’éclairage. Une analyse énergétique établira votre consommation d’énergie et vous offrira l’occasion de modifier vos systèmes d’éclairage. Un rapport détaillé des différents éléments clés requis vous sera remis afin de vous guider dans votre prise de décision.

Estimation gratuite

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *